Éducation en Haïti

C'est à partir de l'école que l'on reçoit l'éducation, comme ont dit le pain de l'instruction, en Haïti on distingue deux grandes catégories d'éducation: l'éducation formelle et l'éducation non formelle. Au niveau de l'éducation formelle on retrouve les écoles:

Cependant, au niveau de l'éducation non formelle on peut citer l'alphabétisation et les enfants des rues...

Actualité CEEC

CONVENTION SUR LES DROITS DE L’ENFANT le 17/09/2015 à 12h04

CONVENTION SUR LES DROITS DE L’ENFANT

Extraits résumés

 

 

Nom et Protection de l’identité

L’enfant a le droit à un nom dès la naissance.  L’enfant est enregistré aussitôt sa naissance et l’Etat a l’obligation de protéger et si nécessaire de rétablir les aspects fondamentaux de l’identité de l’enfant.

 

Opinion de l’enfant

L’enfant a le droit, dans toute  question ou procédure le concernant d’exprimer librement son opinion et de voir cette opinion prise en considération.

 

Liberté d’expression

L’enfant a le droit d’exprimer ses vues, d’obtenir des informations et de faire connaître des idées et des informations, sans considération de frontières.

 

Liberté de pensée, de conscience et de religion

L’Etat respecte le droit de l’enfant à la liberté de pensée, de conscience et de religion, dans le respect du rôle de guide joué par les parents.

 

Liberté d’association

Les enfants ont le droit de se réunir et d’adhérer à des associations ou d’en former.

 

Responsabilité des parents

La responsabilité d’élever l’enfant incombe au premier chef et conjointement aux deux parents, et l’Etat doit les aider à exercer cette responsabilité.  Il leur accorde une aide appropriée pour élever l’enfant.

 

Enfants handicapés

L’enfant handicapé a le droit  de bénéficier de soins spéciaux ainsi que d’une éducation et d’une formation appropriée pour lui permettre de mener une vie pleine et décente, dans la dignité, et pour parvenir au degré d’autonomie et d’intégration sociale le plus  élevé possible.

 

Protection contre les mauvais traitements

L’Etat doit protéger l’enfant contre toutes formes de mauvais traitements perpétrés par ses parents ou par toute autre personne à qui il est confié.

 

Education

L’Enfant a le droit à l’éducation et l’Etat a l’obligation de rendre l’enseignement primaire obligatoire et gratuit, d’encourager l’organisation de différentes formes d’enseignement secondaire accessibles à tout enfant et d’assurer à tous l’accès à l’enseignement supérieur, en fonction des capacités de chacun.  La discipline scolaire doit respecter les droits et la dignité de l’enfant.  Pour assurer le respect de ce droit, les Etats ont recours à la coopération internationale.

 

Objectifs de l’éducation

L’éducation doit viser à favoriser l’épanouissement de la personnalité de l’enfant, le développement de ses dons et de ses aptitudes mentales et physiques, dans toute la mesure de ses potentialités.  Elle doit préparer l’enfant à une vie adulte active dans une société libre et encourager en lui le respect de ses  parents, de son identité, de sa langue et de ses valeurs culturelles, ainsi que de la culture et des valeurs d’autrui.

 

Enfants de minorités ou de populations autochtones

L’enfant appartenant à une population autochtone ou à une minorité a le droit de jouir de sa propre vie culturelle, de pratiquer sa propre religion et d’employer sa propre langue.

 

Loisirs, activités récréatives et culturelles

L’enfant a le droit aux loisirs, au jeu et à la participation à des activités culturelles et artistiques.

 

Travail des Enfants

L’enfant a le droit d’être protégé contre tout travail mettant en danger sa santé, son éducation  ou son développement.  L’Etat fixe des âges minimaux d’admission à l’emploi et règlemente les conditions d’emploi.

 

Exploitation sexuelle

L’Etat doit protéger l’enfant contre la violence et l’exploitation sexuelles.

 

[Retour]